Kayousoft, outils décisinnels pour les métiers des carrières

Méthode d'amélioration des performances

La méthode Kayousoft a pour principe l'amélioration continue du processus de production en 6 étapes:
méthode d'amélioration des performances

1. Exploitation, Analyse et Amélioration du procédé

Il s'agit dans un premier temps de déterminer les capacités maximales de production d'une installation en utilisant au mieux un outil de simulation et en prenant en compte la réalité du terrain, les contraintes de production et les limites de la simulation. La simulation permet de déterminer les réglages des machines clés et de chiffrer les débits maximums en fonction de vos besoins commerciaux.

 

Une parfaite connaissance des machines et du comportement des flux dans les process de traitement des granulats est requise pour la définition d'objectifs réalistes.

 

Les résultats servent de référence dans le périmètre d'observation.

 

Dans un deuxième temps, l'analyse détaillée des données techniques est véritablement le moyen le plus efficace de progresser dans la compréhension des processus industriels. Les principales causes du manque de performance seront identifiées. Elles peuvent concerner la mécanique, l'instrumentation, l'automatisme, l'électricité, les équipements des machines clés ainsi que la formation des personnels de production et d'entretien.

 

Enfin, une analyse régulière doit permettre d'ajuster les réglages, les circuits, les modes de production et les organisations afin de mettre en œuvre l'amélioration continue des procédés.

2. Production industrielle

La production est l'étape centrale de la méthode puisque c'est sur cet outil que les actions d'amélioration seront menées et les performances mesurées.

 

Les notices de réglages et de pilotage doivent être transmises aux opérateurs avec clarté afin qu'ils adhèrent et appliquent ces nouvelles consignes de production.

3. Génération de données de production

L'outil de pilotage et de supervision doit générer le plus grand nombre de données brutes possibles et les stocker temporairement.

4. Collecte et centralisation

Les données générées par les sites de production sont récupérées quotidiennement et stockées sur un serveur sécurisé.

5. Traitement et qualification des données

Un moteur de traitement de données se chargera d'épurer, de qualifier et d'en extraire les indicateurs de performance. La norme NF E 60-182 définit les méthodes de calcul pour la mesure de la performance d'un outil industriel. Le TRS et le TRG sont des indicateurs bien connus des industriels. Ils seront tracés afin de suivre l'évolution.

6. Partage et affichage

Une plateforme extranet permet l'affichage et le partage des données mises en forme afin que chacun puisse y trouver l'information qu'il cherche.

 

La compilation des données stockées doit mettre à disposition des intéressés les résultats comptables de production comme le tonnage, les heures, les défauts, les gammes utilisées, etc..., mais aussi les indicateurs de production et les données techniques et d'automatisme.

 

Des gains sur la performance globale des sites de production

Des gains à tous les niveaux : économique, sécurité, environnemental, sociétal et humain. L’objectif est bien sûr de booster la croissance des carrières mais aussi de respecter le travail de chaque collaborateur. Concentrer le travail sur les fondamentaux, sur des tâches à haute valeur ajoutée pour de meilleures compétences à l’échelle de l’entreprise.
gains de performance sur les sites de production
Retrouvez Kayousoft sur LinkedIn
Retrouvez Kayousoft sur Viadeo